Approchez donc Messieurs Dames, et venez passer un peu de bon temps !

La Minute Critique de Martin Wantiez, l'Instant Rétro, Si Vous Aimez, Has The Milk Gone Bad ?...
Tout cela, c'est ici, et nulle part ailleurs !

Et n'oubliez pas: "Don't think, feel !"

mercredi 2 avril 2014

"La Minute Critique de Chopper le Banni" critique #39: "Indie Game: The Movie" (PC)

C'est le temps des célébrations ! Après le 100ème article, nous voila aux 15000 visites totalisées sur ce blog...

15000 vues... Oh la vache...

Bref, pour l'occasion (et parce que j'avais envie de le faire quoi qu'il arrive), je vous propose une critique un peu spéciale, puisqu'il s'agira cette fois-ci d'une critique de film documentaire !

Documentaire vendu sur Steam... Ayant pour thème les jeux indépendants... Bon bah on s'approche bien du sujet de base au moins !


Critique ciné oblige, mon système de notation va devoir muter un peu. De nouveaux critères, et surtout une note finale totalement différente. Voila voila !

"I'm making games because I can."

Indie Game: The Movie est un documentaire nous faisant suivre deux groupes de créateurs de jeux indépendants dans leur lutte constante pour terminer leurs œuvres.

Edmund McMillen et Tommy Refenes, aussi connu sous le nom de la Team Meat, doivent finir leur plate-former Super Meat Boy en un temps record, tandis que Phil Fish et son collègue Renaud, concepteurs de FEZ, se battent contre les joueurs, le temps et la loi pour finir le jeu, annoncé il y a 4 ans déjà...

En parallèle, Jonathan Blow, le génie derrière un petit jeu répondant au doux nom de Braid, raconte son expérience dans la création de ce bijou pris pour exemple par de nombreux créateurs encore aujourd'hui.

En nous faisant suivre ces trois cas sociaux tous plus incompris et géniaux les uns que les autres, les deux réalisateurs nous embarquent dans une véritable aventure humaine sur le courage et la persévérance.

Et oui, parce que le film, sorti en Mai 2012, a été réalisé par deux personnes seules, Lisanne Pajot et James Swirsky. Un exemple parfait de la création indé en somme !

Primé dans de nombreux Festivals, il s'est aussi payé le luxe d'être acclamé par la critique et les spectateurs. Ca commence bien dites-moi ! Il ne reste plus qu'à voir si le film mérite sa réputation !



"And today, I know we are going to do worst than the others..."

Bon ok, je vais pas tourner autour du pot, oui il la mérite. Amplement même.

Indie Game: The Movie est un petit bijou du film documentaire, réussissant à être extrêmement touchant, très juste dans sa réalisation et son montage, et bourré de suspens et de moment forts.

Il retranscrit parfaitement l’état d'esprit dans lequel les développeurs sont, et nous fait ressentir une empathie rare pour eux.
Ces artistes qui passent par l'enfer pour sortir quelque chose d'aussi personnel que possible, et qui seraient prêt à en mourir ne peuvent pas vous laisser indifférents !

Et ce pour une très bonne raison... C'est que tout le monde se retrouve un peu dans ces gens ! Parce que ce documentaire n'est pas juste une curiosité intéressante sur ce média étrange, c'est un documentaire sur la création en général !

C'est un film sur les gens qui essayent de créer quelque chose qui leur tient à cœur, qui y arrivent, ou pas. Sur les gens qui n'abandonnent pas, malgré l'adversité et même quand tout semble perdu.

On pourrait presque dire que c'est un film sur l'espèce humaine d'une certaine façon...

Je ne sais pas, peut-être... En tout cas, il ne peut pas vous laisser indifférent, c'est impossible. Parce qu'on est tous déjà passé par quelque chose de similaire, et c'est bien l'objectif du film que de vous faire réagir !

Et il le fait bien ! Très bien !

Encore plus si vous êtes un artiste !



"If you don't see a vulnerability in somebody, you're probably not relating with them on a very personal level. It's the same with games !"

En plus d'être un excellent film, et une lettre d'amour au jeu vidéo et à la création, de par sa réalisation et son sujet bien sûr, mais aussi par son esthétique léchée et absolument admirable, sa musique fantastique...

...Indie Game: The Movie est aussi très intéressant de par son format et sa forme.
Pour faire court... Il est vendu comme un jeu vidéo.

Disponible sur Steam pour la modique somme de 8 euros, vous pourrez débloquer de nombreux autres bonus, épilogues et interviews de toute aussi bonne qualité si vous achetez son DLC à 5 euros (pour 100 minutes de film de plus, c'est parfait), ou tout débloquer d'un coup si vous prenez l'édition spéciale à 13 euros (encore mieux) !

Bref, le tout rend largement hommage au jeu vidéo, mais fait surtout honneur au film documentaire, dont il est un des porte-étendards de par sa qualité extrême !

Vous pensez que cela se limite aux programmes de l'aprèm de la 5 ? Vous avez tout faux ! Voila ce que c'est un documentaire, un vrai, et surtout un bon !

Il réussit l'exploit de nous atteindre émotionnellement tout en étant intéressant et surtout extrêmement divertissant, ce que tous les films du genre n'arrivent pas à faire !

Pour finir, la musique composée par le génial Jim Guthrie est magnifique, et colle parfaitement à l'ambiance générale qui se dégage du documentaire et au sujet.

Nous avons donc affaire à un grand film, d'une intelligence rare, et qui nous fait lâcher des larmes pour ces pauvres gars perdus dans un challenge sûrement trop grand pour eux, mais nécessaire pour réaliser ce qui leur tient à cœur: Un jeu qui leur ressemble.

Un jeu pour eux.



Bilan:

Réalisation: Excellent: Un documentaire, ça peut être très simple à faire. Mais un film documentaire personnel et qui respecte totalement son sujet l'est moins. Et pour cause, la réalisation et l'esthétique générale se doivent d'être inventives et intelligentes. Ici, elle le sont. 
Aussi simple que ça.

Ecriture/Scénario: Excellent: Bien entendu, pas de scénario ni de dialogues, seulement le parcours d'un groupe d'ahuris qui ont du talent. Des ahuris embarqués dans une aventure trop lourde pour eux et maltraités par tous les obstacles qu'ils rencontrent. Le tout pour un résultat passionnant, touchant, et très pur.

Musique: Excellent: Jim Guthrie. Retenez bien ce nom. Petit génie musical aussi responsable de la musique des Swords & Sworcery (entre autres bien sûr), il signe ici une bande son tout simplement fabuleuse qui colle parfaitement à l'ambiance, au sujet, et aux sentiments des différents personnages. 
Une musique qui vient vous titiller le cœur, comme le reste du film.

Durée: Excellent: On ne s'ennuie pas une seul seconde dans l'aventure tourmentée de Phil, Edmund et Tommy, et les réalisateurs ont assurés leurs arrières avec 100 minutes de bonus de toute aussi bonne qualité. 
Chapeau les artistes !


Conclusion: Excellent, tout simplement !

Indie Game: The Movie... Est très inspirant. Je pense que c'est la meilleure critique que l'on puisse en faire.

Intelligent, attachant, captivant, nombreux sont les adjectifs qui me viennent à l'esprit pour le décrire, lui et l'aventure humaine qu'il nous conte.

Rarement un documentaire aura su me toucher, moi et tous ceux qui l'auront expérimenté, à ce point. Rarement un documentaire aura su trouver les mots et les images pour sublimer son sujet...

Rarement un documentaire aura su que le jeu vidéo, c'est beau, et que ça mérite bien tout l'amour d'un bon film.

Alors pour reprendre ma question de tout à l'heure, mérite-il tous ces prix ? La réponse est oui.

Et le plus drôle, c'est que les jeux dont il parle méritent aussi les leurs !

Enfin bref, pour résumer, et pour conclure... Indie Game: The Movie, c'est un grand film qui parle de grands jeux. 
Qu'est-ce qu'il vous faut de plus ?

Voyez ce film. Jouez à ces jeux. 
Ne me remerciez pas. 
Remerciez plutôt les gars derrière tout ça.


Les Plus:
- Une fabuleuse aventure humaine.
- Une réalisation et une esthétique exemplaire.
- Une musique superbe.
- Des personnages tous plus touchants les uns que les autres.
- Un sujet en or utilisé à la perfection.
- Une édition spéciale avec beaucoup, BEAUCOUP, de contenu supplémentaire !
- Le film traduit et sous-titré en 22 langues.

Les Moins:
- La traduction française parfois bizarre, mais surement faites par des québécois. On peut pas trop lui en vouloir du coup !
- Pas encore de traduction sur les bonus, justement.
- Pourquoi je commence à parler des traductions, alors qu'on s'en fout..?


"I know, there is a kid out there that says: Hey. This was made by two guys. Maybe I can do it too !"



"Yeah... What's happening... It's cool..!"

(PS: Si vous lâchez quelques larmes au visionnage de ce film, je vous offre une copie de Super Meat Boy ou de FEZ ! Euh, pas vraiment en fait... Je suis pauvre. Désolé... Juste jouez à ces jeux !)

Indie Game: The Movie - 2012 - PC - BlinkWorks/Team Meat/Polytron/Number None

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire