Approchez donc Messieurs Dames, et venez passer un peu de bon temps !

La Minute Critique de Martin Wantiez, l'Instant Rétro, Si Vous Aimez, Has The Milk Gone Bad ?...
Tout cela, c'est ici, et nulle part ailleurs !

Et n'oubliez pas: "Don't think, feel !"

vendredi 7 janvier 2011

"La minute critique de Chopper le banni NOUVELLE FORMULE!!!" critique numéro 7: "Disney Epic Mickey" (2010; Nintendo WII; Disney Interactive studio, Junction Point, Warren Spector)

Et oui, même les critiques ont un anniversaire!!!
Et cette année, une belle surprise m'attendait pour mes 13 ans, ce premier janvier 2011 (au passage, je vous souhaite une bonne année, une bonne santé et beaucoup de chance à tous!!!).
J'ai reçu "Epic Mickey", jeu dans lequel Mickey doit rentrer chez lui après avoir été emporté dans le "Monde de la Désolation" par un fantôme mystérieux...
Sacré "Meilleur jeu de la "WII"" à l'E3 2010 (l'E3 étant la plus grand salon de jeux vidéos du monde), il fut aussi sacré "Jeu préféré de tous les temps de Chopper le banni" par moi-même, Martin Wantiez alias Chopper le banni.

Et on commence l'année avec la critique de "Disney Epic Mickey" !!!!!!!!!!!!!!!!
"J'ai crée un monde pour les personnages oubliés..."
"Une nuit étrange, une petite souris fut attirée de l'autre côté du miroir, dans mon atelier..." Voici les premières paroles du jeu. Nous voyons donc Mickey sortir de son lit et se diriger de l'autre côté du miroir de sa chambre, dans l'atelier d'un magicien s'adonnant à d'étranges pratiques artistiques...
Le voilà donc construisant un monde pour les personnages oubliés à l'aide d'un pinceau magique. Ceci étant fait, le magicien sort de la salle, et Mickey s'introduit à l'intérieur. Le pinceau magique en main, la petite souris commence à façonner une créature à son image, un peu rabougrie pour son avis. NON!!! IL VEUT PLUS GRAND, PLUS FORT, PLUS PUISSANT!!! Par malheur, notre héros crée un monstre affreux, et dans la précipitation, Mickey renverse le pot de peinture sur le petit monde du magicien. Après avoir ratatiné le fantôme à coups de dissolvant, la souris renverse tout et s'enfuit à toutes jambes, mais le monstre qu'il a crée n'est pas détruit et coule avec le dissolvant renversé vers le "Monde de la Désolation"...

Bien des années plus tard, Mickey empile les coupes, les trophées et le succès à se faire péter la panse au caviar.
Pourtant, ce n'est pas un fan qui s'introduit dans la chambre du héros ce beau matin du 18 Novembre, mais le fantôme, bien décidé à en finir avec son créateur!!! Mickey n'a que le temps de récupérer le pinceau magique avant d'être emmené dans le "Monde de la Désolation"...

"Je t'attendais, Mouse..."
Après cette superbe introduction, le menu s'affiche et la musique se lance, une partie débutée, une cinématique où l'on voit Mickey se sortir d'un situation désespérée, un Gremlin du nom de Gus nous apprend quelques commandes.
Puis la situation est expliquée dans une superbe cinématique en dessin traditionnel. Le pinceau qui servira dorénavant d'arme à Mickey nous permet d'effacer ou de faire apparaître certains éléments du décor (Attention aux coffres et bonus en tous genres!!!). Pendant les combats, le joueur peut soit dissoudre totalement les ennemis (ennemis appelés encreurs), soit les rendre gentils (parfaits alliés pendant les combats!!!). 

Mickey se trouve dans le "Monde de la Désolation", un univers où tous les personnages oubliés de l'univers Disney (Horace, Pat Hibulaire, le Capitaine Crochet...) sont réunis pour former un monde parfait, parfait jusqu'au jour du "Grand Chambardement", le jour où le fantôme ainsi qu'une gigantesque vague de dissolvant détruit presque toute la peinture du monde et remplit les rivières, les lacs... Dernière révélation, Mickey goutte.

Gus décide d'aller voir Oswald le lapin chanceux, premier héros de l'univers Disney, et le premier oublié (la faute à l'arrivée de Mickey).
Mais est-ce que Oswald à vraiment envie d'aider "l'homme" qui a détruit sa carrière?!?
En haut, Mickey, en bas, Oswald: le choc des cultures!!!
 "Steamboat Willie, Thru the Mirror, Lonesome Ghosts, vous avez dit classiques?"
Le principe du jeu est simple: Mickey doit s'en aller à tout prix du "Monde de la Désolation".
Pour cela, Mickey doit accomplir plusieurs missions et objectifs à Mean Street (lieu principal du jeu), à Osville, sur la Montagne des déchets ou bien encore à Tortooga, ainsi qu'une ribambelle d'autres lieux inspirés de l'univers Disney.
Souvent, il y a plusieurs façons de finir les missions: la gentille, la méchante, ou pas.
Plus Mickey est méchant, fourbe et énervant, plus il goutte.
Les boss sont un bon exemple : préférez-vous dissoudre les bras du Beffroi, ou préférez-vous les remplir de peinture? Il faut se débarrasser du robot Capitaine Crochet ! Mmmhh, je devrais peut-être libérer Luciole, qui sait... Etcétéra!!! 
Tout le long du jeu, des choix se posent: Je déclenche les rayons lumineux ou je fais tomber le lustre? Je prends le coffre plein de pognon et je suis plein aux as ou je sauve le Gremlin et il me le sera sûrement redevable plus tard?

Pour voyager dans le monde de la désolation, Mickey doit passer à travers des écrans de projection. 
Les écrans projettent les classiques des dessins animés Mickey: Et si j'allais à Osville? D'accord, passe par "Thru the Mirror". EH, tu sais que y a un gars qui s'est pris une noix de coco sur la tête en allant à Venturland !!! Ouais, faut toujours se méfier dans "Jungle Rhythm" !!!
Le joueur devra aussi trouver des bobines, qui, lorsque les 36 sont réunies et données au projectionniste, donnent... En fait, je sais pas (je les pas toutes trouvées...).
Un magnifique croquis préparatoire de la "Montagne des déchets", uniquement composée de produits à l'effigie de Mickey.

Au fil du jeu, le joueur devra récupérer des étincelles d'énergie, éléments nécessaire à la réparation des écrans de projections menant aux nouveaux mondes, et, entre autres, reconstruire les robots Donald, Daisy et Dingo, ou pas...

L'affaire des fins alternatives:
En fait, ce ne sont que des animations de la cinématique de fin qui changent!!!
Pourtant, Disney avait les moyens de réaliser ce projet (surtout vu la superbe tournure que prend la fin!!!), et laisse finalement un sentiment de "pas terminé"... même si le jeu est exceptionnellement exceptionnel!!!

Bilan:
Graphismes: 4 sur 5: Magnifique sur tous les points, "Epic Mickey" souffre de quelques petits bugs graphiques, mais bon...

Gameplay: 4 sur 5: Créatif, malin et original, le jeu reste beaucoup trop dur pour les nouveaux joueurs!!! 

Scénario/Musique: 5 sur 5: Scénario inventif et musique magnifique parodiant souvent les plus grandes BO Disney, voilà, on a tout dit quoi!!!

Durée de vie: 5 sur 5: Long, on a envie d'y rejouer (mais pas pour les différentes fins N'EST-CE PAS!!!).

Total: 18 sur 20: Beau, amusant, divertissant, et toujours plus long et inventif. Quand vous irez acheter un cadeau d'après Noël, n'hésitez pas devant le meilleur jeu de la WII, et de tous les temps!!!
Après tout, c'est Mickey!




 

1 commentaire: