Approchez donc Messieurs Dames, et venez passer un peu de bon temps !

La Minute Critique de Martin Wantiez, l'Instant Rétro, Si Vous Aimez, Has The Milk Gone Bad ?...
Tout cela, c'est ici, et nulle part ailleurs !

Et n'oubliez pas: "Don't think, feel !"

vendredi 4 février 2011

"La Minute critique de Chopper le Banni" critique numéro 11: "Mad World" (2007; Nintendo WII; SEGA, Platinium Ganes Inc.):

Désolé.
La semaine dernière, Chopper le Banni était au festival de la BD d'Angoulême, donc, pas de temps pour écrire une critique. Pour me faire pardonner, je vais frapper fort cette semaine, assez fort même, pour exploser la tête d'un gars et l'envoyer dans un pieu ou sous un train !!!
ATTENTION !!! CERTAINS PROPOS OU CERTAINES IMAGES DE CE JEU PEUVENT CHOQUER LA SENSIBILITÉ DES PLUS JEUNES !!!

"Qui veut un sponsor ?!?"
Death Watch est l'émission la plus regardée aux Etats-Unis !!!
Le principe est simple: tous les participants s'entretuent dans une ville dévastée et désertée, où un virus aurait contaminé la région, appelée "Varrigan City"!!!
Bien sûr, tous les coups sont permis !!!
Et çà, Jack Cayman l'a bien compris !!!

Le joueur dirige donc Jack, un participant à l'émission de "télé-réalité" "Death Watch".
Armé d'une tronçonneuse intégrée dans son avant-bras droit, de ses poings et d'une multitude d'armes et d'éléments du décors, Jack n'a qu'un seul objectif : monter dans le classement des tueurs de l'émission.
Pour cela, il doit atteindre les boss, et pour cela, il doit gagner un maximum de points, pour cela (d'accord, j'arrête), il doit tuer un maximum de gars (non, pas des civils, juste une bande d'enfoirés bien décidée à rendre Jack complètement raide !!!). 
Mais, il ne s'agit pas là de moutonner en trucidant tout le monde à la tronçonneuse un par un de la même manière, NON, pour gagner plus de points, Jack doit se débarrasser de ces gêneurs EN BEAUTÉ !!!

A la réponse, comment?, je réponds (de la manière la plus subtile qui soit, un défi autrement dit...), imaginez une gare, des toilettes, de l'argent et des trains, allons faire un tour aux toilettes. Il y a un gars aux urinoirs, ATTENTION ! Tu vas tomber dans la cuvette, trop tard, Jack le pousse.
Résultat: Ouille, arrhh, j'aurais pas aimé ! Meerrddee, ma veste neuve est déjà tachée, fais chier !!! Je plains l'agent d'entretien !!!
Retour à la gare: tiens, du pognon, HOP ! Sur la voie ferrée, attention les gars, l'argent ne fait pas l'bonheur !!! (phrase tirée d'une réplique d'un commentateur de Death Watch dont nous parlerons plus tard...)
Résultat: Tout le monde se précipite sur les billets en train de voler, rah c'est con ! Juste au moment où le train de midi allait passer, encore une fois, je plains l'agent d'entretien!!! *SHPLAF* BERK !!!

Il y a beaucoup d'autres façons de tuer avec classe !!! Comme le célèbre et classique combo "de la circulation": enfermez un gars dans un pneu, enfoncez lui un panneau de signalisation dans le crâne (on vous avait prévenu pourtant...) et finissez le en beauté en le déchiquetant littéralement contre des pieux.
Sinon, on peut les trucider, les bruler, les électrocuter, les hacher, les découper, leur casser le dos (personnellement, j'ai cassé le dos à deux d'entre eux sans faire exprès...) ou encore les noyer...

Bref, Mad World est un grand défouloir bien trash !!!
Mais, que tiens Jack dans la main? Mais oui, c'est bien sûr !!!
"- Ce gars fait des merveilles avec son gros bâton !
  - Moi aussi j'fais des merveilles avec mon bâton !
  - J'ai dit GROS bâton...
  - Ah ouais..."

Mais à force de donner de la violence gratuite à fond, "Mad World" pue l'ironie un max en particulier grâce à un style graphiques à la "Sin City" et grâce à l'intervention très pertinente de Chris et Howard; les deux commentateurs stars de "Death Watch" !!!

Horace et Chris, les deux trisomiques qui présentent l'émission "Death Watch"
Et oui, non content de donner de la violence gratuite à tous les étages et d'être une très grande mise à mort, "Death Watch" reste quand même une émission de télé !!!
Et comme toute émission qui se respecte, elle a des présentateurs, et comme dans toute émission qui se respecte, les présentateurs sont deux gros boulets à l'humour au 36 ème degré, un peu exagéré.
Vous l'aurez compris, Horace et Chris n'échappent pas à la règle.
Ironique, sadiques, vulgaires et vraiment cons, ces deux gus commentent toutes les actions de Jack, et qu'est-ce qu'on s'amuse !!!
Quand Jack balance un gars contre un train, Chris de répliquer: 
"OH NON, il a cabossé l'train !".
A l'inverse, quand Jack massacre un participant, Horace s'exclame: 
" - Ahhhh, ça me rappelle mes belles années en prison...
- Ouais, ça forme la jeunesse..."

Et on aime cet humour sadique et même un peu sexe !!!

Mais les commentateurs ne suffisent pas à assurer la dose d'humour nécessaire à épurer l'allure gratuite de "Mad World", les "coups finals" et même les attaques de Jack sont à se pisser dessus !!!
On adore faire péter un gars en l'obligeant à boire un soda bien secoué, on adore jouer au golf avec la tête des ennemis ENCORE accrochée sur leur tête !!!

Si on devait définir "Mad World", on en dirait que c'est un jeu gore ou tu arraches les têtes à coups de clubs de golf, ou tu fais des feux d'artifices humains et ou tu broies, ou tu haches et ou tu tronçonnes !!!

Oups, j'ai glissé...

Bilan:

Graphismes: 5 sur 5: "Mad World" attire. Avec un style rappelant "Sin City" et avec des graphismes en noir, en blanc et en rouge, le jeu assure sur tous les angles, les points, et les pieux !!! 

Gameplay: 3 sur 5: Le jeu possède une prise en main facile mais attractive et éclatante !!!
On regrette juste des phases de motos quasi-absentes, des coups qui se déclenchent sans qu'on le veuille et un mode 2 joueurs à vite oublier.

Musique/Scénario: 5 sur 5: Une musique semi-rap/rock qui a la classe et un scénario qui en jette, "Mad World" déchire.

Durée de vie: 2 sur 5 : 6 heures de jeu sont insuffisantes pour un beat them'all sans bonus...

Total: 15 sur 20:
Très semblabe à "No Mores Heroes",  "Mad World"  propose une expérience de jeu unique sur WII qui nous rassure sur le public visé par la console.
Si le jeu ne propose pas une grande durée de vie, pas de bonus et un mode 2 joueurs à en gerber ses boyaux, on ne résiste pas à l'appel d'un jeu auquel vos enfants ne pourront pas jouer, ENFIN !!!



I don't save mans, I kill them !!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire