Approchez donc Messieurs Dames, et venez passer un peu de bon temps !

La Minute Critique de Martin Wantiez, l'Instant Rétro, Si Vous Aimez, Has The Milk Gone Bad ?...
Tout cela, c'est ici, et nulle part ailleurs !

Et n'oubliez pas: "Don't think, feel !"

vendredi 11 février 2011

"La Minute Crtitique de Chopper le Banni" critique # 12: "Super Mario 64" (1998; Nintendo 64; Nintendo)

A ne pas confondre avec "Super Mario 64 DS", "Super Mario 64" fut le tout premier jeu de Mario en animation 3D.
Révolutionnaire grâce à ses graphismes entièrement en 3D, à une caméra libre et une liberté de mouvements impressionnante, le jeu révolutionna le jeu vidéo, la Nintendo 64 et la notion même d'aventure.

 
"Qui c'est Mario, tu me prends pour un noob?"
Quand Mario fut créé en 1985, il portait encore le nom de Jumpman et ne représentait rien aux yeux du monde.
Aujourd'hui, il surpasse même la popularité de Harry Potter et Chuck Norris !!!

Avec pas moins de 60 jeux à son actif, le plombier italien fut l'acteur de nombreux styles de gameplay: course, action, baston, sport, réflexion, RPG...
Mais, le peuple entier est bien d'accord: là où le moustachu nous fait le plus rêver, c'est dans les jeux d'aventure !!!

Voilà pourquoi je veux vous parler de "Super Mario 64", le Mario préféré de son créateur, Shigeru Miyamoto.

Tout commence classiquement: Mario est invité par la princesse Peach pour manger un bon gâteau (voire plus).
Mais à son arrivée, le héros fait une bien triste découverte...
LA PRINCESSE PEACH A ÉTÉ ENLEVÉE !!! (classique quoi), et, devinez par qui, et oui, par Bowser bien sûr !!! (encore plus classique quoi).

Le moustachu arrive donc au château de la Princesse Peach. C'est alors qu'une voix menaçante lui annonce le kidnapping !!!

Deuxième problème: toutes le portes du château ont étés verrouillées!!!
Et le seul moyen de les ouvrir est d'utiliser la magie des étoiles de puissances.

Mais, attention, une seule étoile ne suffira pas pour ouvrir toutes les portes, il faut avoir récolté le nombre inscrit sur chaque porte pour les déverrouiller !!!

Heureusement, Bowser a oublié de fermer une porte, qui mène dans une pièce vide...
Enfin, pas tout à fait vide, il y a juste un tableau accroché au mur, représentant une file de bob-ombs, et ce tableau ouvre directement sur un autre monde !!!

Si vous êtes un peu malin, vous comprendrez que ce monde n'est autre qu'un champ de bataille, champ de bataille d'une guerre entre bob-ombs !!!

Le principe du jeu est donc simple comme bonjour: Mario doit récupérer les étoiles de puissance disséminées dans les différents mondes des tableaux (étoiles que l'ont trouve grâce à différents indices) pour déverrouiller les portes qui mènent vers d'autres mondes... jusqu'à arriver au monde du boss, qui donne une clé qui mène vers une autre partie du château qui mène...
Le monde des bob-ombs, celui qui se trouve derrière Mario est un gentil bob-ombs qui, après lui avoir parlé des autres mondes, déverrouille des canons dont le héros pourra alors se servir faisant office de boulet !!!
Okidoki, OUAAAHHH !!!, here we goooooo !!!, Mamamia !
C'est bien beau tout ça, mais Mario aura besoin de s'entraîner !!!
Tout au long du jeu sont disséminés panneaux et écriteaux expliquant au joueur les différentes techniques du plombier: les sauts, classiques de Mario, sont divers et variés (pour la première fois dans la série !!!). Il y a le saut en hauteur, le saut en longueur et le triple saut (très dur à réaliser celui-là !!!).
Mais ce n'est pas tout, Mario peut FRAPPER !!! Oui oui, j'ai bien dit frapper. Coups de poings, de pieds et mêmes de fesses, le moustachu n'en oublie quand même pas l'attaque qui à fait son succès: écraser les ennemis en leur sautant dessus. 

Grande nouveauté du jeu: les casquettes.
C'est bon, me prenez pas pour un con, je sais que Mario a toujours eu une casquette su'l crâne, moi je vous parle d'autres casquettes: 
- Les casquettes bleues qui rendent Mario aussi transparent qu'un fantôme, il peut donc passer à travers des grilles et autres passages secrets.
- Les casquettes vertes qui rendent Mario aussi dur et lourd que du plomb, il peut donc marcher sous l'eau.
- Et enfin les casquettes rouges qui donnent des ailes au couvre-chef du héros, pour des vols et de l'adrénaline en tout genre !!!
Ces dernières se trouvent dans des blocs de couleurs que le joueur active en appuyant sur des interrupteurs placés dans des niveaux minutieusement cachés dans et à l'extérieur de château (j'vous ai bien aidé là, ne dites pas le contraire !!!).
Le premier monde de boss, attention, la chute sera dure !!!

"Hahahahahahaha !!! dit Bowser"
Car Bowser revient aussi, et plus en forme que jamais !!!
Le roi des Koopas se terre dans des niveaux sombres et menaçants que le joueur ne pourra déverrouiller qu'avec un très grand nombre d'étoiles de puissance !!!
Pour une fois, pas d'indices ni de missions, le joueur doit filer droit. 
Seul quelques pièces rouges viendront pimenter l'exploration du monde et de ses alentours (non, quand même pas)...
Après avoir traversé le niveau, le joueur entre dans un "warp pipe" (encore un classique quoi) et accède à l'arène de jeu.
Là, Bowser l'attend.
Pour le battre, Mario doit éviter ses attaques et doit attraper sa queue, le faire tournoyer autour de lui, et le lancer sur une des bombes qui entourent le terrain.
Une fois battu, le Koopa vous dit que la princesse n'est pas là (encore et toujours un classique quoi) et laisse tomber une clé, clé qui ouvre un passage dans une autre partie du château !!!

Et ronds, et ronds, petits patapons...
 Bilan:

Graphismes: 5 sur 5: Révolutionnaire, "Super Mario 64" surpasse la majorité des autres jeux de l'époque !!!
Gameplay: 5 sur 5: Mario saura toujours nous inventer un gros tas de nouveautés !!! Que du bonheur quoi !!!
Musique/scénario: 5 sur 5: Personnellement, ça plane pour moi !!!
Durée de vie: 5 sur 5: Long, long, LONG !!!


Total: 20 sur 20 !!!
Mario sait et saura toujours nous faire rêver et surpasse et surpassera toujours tout les autres !!!
Alléluia !!! 


HERE WE GOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO !!!!!!!!!!!!! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire