Approchez donc Messieurs Dames, et venez passer un peu de bon temps !

La Minute Critique de Martin Wantiez, l'Instant Rétro, Si Vous Aimez, Has The Milk Gone Bad ?...
Tout cela, c'est ici, et nulle part ailleurs !

Et n'oubliez pas: "Don't think, feel !"

dimanche 20 février 2011

"La Minute Critique de Chopper le Banni" critique numéro 13 (ARGH !!!): "Heavy Rain" (2010; PS3; David Cage, Quantic Dream).

Jusqu'où seriez-vous près à allez par amour?

C'est sur cette phrase que repose tout le projet d' "Heavy Rain".

Seriez-vous près à risquer votre vie, à enfreindre les règles, à tuer et même, à vous sacrifier pour sauver la vie de ceux que vous aimez?


"Le tueur aux origamis"
Ethan Mars, architecte de renom habite sur la Côte Est des États-Unis.
Il vit dans un "monde parfait": marié à une femme qu'il aime, il a deux enfants adorables. Ils vivent dans une magnifique maison construite par Ethan lui-même. Ayant suffisamment pour vivre sans que cela ne vienne l'empêcher de s'occuper de sa famille, ce dernier est heureux avec un grand H.

Pourtant, le mur protecteur de son monde parfait va être littéralement pulvérisé le jour de l'anniversaire de son fils de 10 ans Jason.
Tout commence par un magnifique journée d'été: le soleil brille, les oiseaux chantent et, comme à son habitude, Ethan est heureux.
Ethan, baignant dans le bonheur, joue avec son fils Jason.

C'est donc l'anniversaire de son fils et, après une matinée bien chargée, la famille part pour le centre commercial.
Pendant que le cadet Shaun, 8 ans, et sa mère partent acheter des chaussures, Ethan et Jason attendent dehors.

L'enfant voit alors un clown vendeur de ballons. Son père dans toute sa bonté lui achète un beau ballon rouge, et le temps de payer, l'enfant s'éloigne dans la foule.
PANIQUE ! Ethan part à la recherche de son fils et le retrouve à l'extérieur de la galerie, de l'autre côté de la route.
Le garçon, voyant son père, traverse en trombe la rue au moment où une voiture passe et, malgré l'intervention d'Ethan, ce qui devait arriver arriva.

Ce chapitre de conte de fée de l'histoire d'Ethan se clot, et son monde parfait s'envole au gré du vent, accompagnant un petit ballon rouge, seul souvenir du jeune Jason...

"Je m'appelle Scott Shelby, je suis détective privé. J'enquête sur le tueur aux origamis."
A partir de se jour là, tout dégringole !!!
Deux ans plus tard, Ethan et sa femme divorcent, Shaun déprime, et, pour accentuer tout ça, un tueur en série se faisant appeler "le tueur aux origamis" terrorise la ville !!! Son mode opératoire? Il kidnappe de jeunes enfants de 9 à 13 ans, et leur corps est retrouvé trois jours plus tard dans un terrain vague, une orchidée sur la poitrine, et un origami dans la main. La police patine, leurs seuls indices: les enfants sont noyés dans de l'eau de pluie et le tueur n'opère qu'en automne, la période où il pleut le plus.

Et devinez qui va être la prochaine victime du tueur? Et oui, Shaun Mars !!!

Passons au gameplay: "Heavy Rain" est un récit interactif, l'histoire évolue en fonction des choix du joueurs, si il réalise certaines actions, l'histoire ne progressera d'un manière différente que si le joueur abandonne ou perd.
Et bien sûr, pas de "Game Over" !!! 
Si un personnage meure, le jeu continue en prenant compte de sa mort, si la police oublie un indice ou se trompe dans son raisonnement, peut-être accusera t-elle un innocent...

Le joueur contrôle alternativement 4 personnages: Ethan Mars, bien sûr, qui devra réussir des épreuves qui lui sont imposées par le tueur aux origamis, Madison Paige, photographe qui enquêtera de son côté, Norman Jayden, agent du FBI envoyé pour aider la police qui enquête sur l'affaire du tueur, et enfin, Scott Shelby, détective privé enquêtant auprès des familles des victimes pour élucider l'affaire.

Le jeu est accentué par des scènes où le joueur doit réaliser certaines actions (du genre appuyer sur une touche), par des scènes d'enquête où Norman Jayden utilise ARI (un système de réalité augmenté, des lunettes et un gant qui permettent de trouver des indices que la majorité des gens ne trouverait pas, et enfin, par des chapitres mettant en scène Ethan accomplissant des épreuves imposées par le tueur aux origamis pour obtenir des indices sur le lieu où est retenu son fils.
Dans ce chapitre, le joueur incarne Scott Shelby et doit sauver (ou pas) un commerçant, père d'une des victimes du tueur à l'origami, d'un braqueur qui n'hésitera pas à faire feu.

 "On tient notre tueur ! Il s'appelle Ethan Mars !!!"   
Je vous arrête tout de suite, je n'approfondirai pas le scénario.
Par contre, je ne suis pas contre une virée dans le monde merveilleux des graphismes !!!

Le jeu utilise un système de "motion capture" aussi utilisé dans des jeux comme "Uncharted" ou encore "Red Dead Redemption" (je crois...), c'est-à-dire que des acteurs criblés de capteurs jouent les personnages. 

Leurs mouvements sont ensuite retravaillés à l'ordinateur pour pouvoir les insérer dans le jeu sous la forme des personnages.

Ce système rend les personnages plus humains et même un peu plus vivants.


Ensuite, les mêmes acteurs, le visage recouverts de capteurs (encore) lisent les répliques des personnages, leur voix et les mouvements de leur visage sont "collés" sur le visage des personnages dans le jeu.

"Heavy Rain" est donc une sorte de film interactif, les personnages sont des acteurs, et le joueur aussi.

Pour la première fois dans un jeu vidéo, le joueur est pris d'affection pour les personnages, ce qui rend les choix difficiles et très douloureux.
Un instant, on hésite tous à mentir, ou à épargner un personnage.
On hésite tous à entrer dans des endroits sombres et effrayants.
On hésite tous à sauver sa peau pour sauver celle de l'autre. 

Et c'est là que tout le gameplay d'"Heavy Rain" réside.

Le saviez-vous?
Le scénario du jeu comporte mille pages de script et 25 fins différentes !!!
Le tournage du jeu à pris près de 3 ans !!!
Le budget de "Heavy Rain" est équivalent à celui d'un film de cinéma, avec studio, musique et tout le tralala !!!
Avant-première du jeu: au centre, quelques acteurs, et à gauche, dans le fond, le créateur du jeu, David Cage.

 Bilan:

Graphismes: 5 sur 5: "Heavy Rain" propose des graphismes en "motion capture" très réussis, et des décors profonds et sombres.
Gameplay: 5 sur 5: "Heavy Rain propose un gameplay novateur qui va à coup sûr révolutionner l'industrie du jeu !!!
Musique/Scénario: 5 sur 5:  Entre musique épique et triste et un scénario évoluant selon les choix du joueur, celui-ci ne peut être que ravi !!!
Durée de vie: 4 sur 5: "Heavy Rain" est assez long, mais on n'ose pas recommencer une partie...
     



Total: 19 sur 20: "Heavy Rain"  est un thriller psychologique  à faire pleurer Chuck Norris !!!
Beau, novateur, ce jeu va révolutionner l'histoire du jeu vidéo !!!


Et vous, jusqu'où seriez-vous près à allez par amour?


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire