Approchez donc Messieurs Dames, et venez passer un peu de bon temps !

La Minute Critique de Martin Wantiez, l'Instant Rétro, Si Vous Aimez, Has The Milk Gone Bad ?...
Tout cela, c'est ici, et nulle part ailleurs !

Et n'oubliez pas: "Don't think, feel !"

mardi 21 avril 2015

"La Minute Critique de Chopper le Banni" critique #51: "The Zoo Race" (PC)

Oh boy.

Tout d'abord... Non. Non non non, je... Je peux pas faire une playlist pour ça...

Ce... Ceci existe: 



Mesdames et messieurs... DES ANIMAAAAAAAUUUUUUUUX !


"Zoo Race is... Is a game. Someone made this !"

Hannah la libraire parle avec son ami Rueben.

Rueben lit un livre sur l'histoire de l'Arche de Noé, et est tout simplement captivé.

Persuadé que ce qu'il lit est une histoire vraie, il est moqué par Hannah, qui considère qu'il ferait mieux de s'attarder sur des livres plus intéressants comme, et je cite, le dictionnaire ou l'encyclopédie (l'écriture de dialogues ladies and gentlemen, c'est plus compliqué que ça en a l'air).

La conversation dérive alors sur les courses d'animaux, et Rueben se demande si Dieu himself, bordel de merde, faisait des courses avec l'aide de Noah et des créatures qu'il a sauvé.

Hannah, peu convaincue, rit au nez de son ami... Puis se transforme en cheval. La suite s'écrit toute seule, tous les clients de la librairie, ou de la bibliothèque, impossible de faire la différence vu la gueule de la cinématique, sont changés en animaux, et commencent à faire la course.

Eh. Beh. Putain.

The Zoo Race fait partie de cette catégorie de jeux dont la simple existence est incompréhensible. Le simple fait qu'un jeu comme ça ait une histoire, et, encore pire, une cinématique d'intro, me rend fou.

Je vous en supplie. Avant de parler du jeu, j'aimerais que vous regardiez cette intro. Je pense qu'il faut un minimum de contexte avant de plonger dans cet enfer, et mon explication, aussi concise soit-elle, ne vaut pas ce mini chef-d’œuvre.



C'est bon ? Vous êtes prêt ? Ceci est votre dernière chance de quitter la salle. Non ? Vous êtes sûr ?

Très bien. Accrochez-vous bien... Ça va devenir hardcore très rapidement.

Ouaip.

"I don't want to play this..."

The Zoo Race est, CONTRE TOUTE ATTENTE, un jeu de course dans lequel les personnages de l'intro transformés en animaux prennent part à un tournoi grandiose imaginé par DIEU LUI-MÊME et dans lequel ils devront faire face à de terribles obstacles, comme des trains, des rochers, des troncs, des bombes atomiques, des pirates squelettes incas, des pizzas, Jésus, et j'en passe et des plus étranges.

Et voila. Je viens déjà de résumer tout ce qui ne va pas avec le jeu. Sans mentionner une seule fois les contrôles, les graphismes, ou quoi que ce soit, on peut déjà établir un profil assez terrifiant du titre.

Il y a beaucoup et très peu à dire à la fois, alors allons dans l'ordre.

Le joueur contrôle les animaux avec les touches du clavier et peut les faire sauter en appuyant sur CTRL ou en cliquant sur la souris. Choix douteux, je vous l'accorde, mais passons.

Sur votre chemin, en plus des obstacles dont j'ai parlé avant, des aliments sont disséminés sur la route (et quand je dis sur la route c'est littéralement... Par terre). Ramassez-en un et vous passerez instantanément en Light Speed pendant quelques secondes.

Les circuits sont bourrés de scènes scriptées toutes plus tarées les unes que les autres. Pour passer d'une partie du niveau à l'autre, vous vous retrouverez donc propulsé par un canon, par un train, ou par, et je ne rigole pas, une roquette envoyée directement sur la lune. TO THE MOON THOUGH.

Ouaip, parce que apparemment, une course organisée par Dieu passe par la lune, des temples de civilisations anciennes, et par... Des terrains remplis de dinosaures conduisant des trains- Ok. Non. C'est trop pour moi... Ce... Ce jeu est mauvais.

Il n'y a plus rien à dire sur le gameplay, tout est décrit, tout est là. 3 touches et c'est bon. Malheureusement, la simplicité des contrôles n'empêche pas le jeu d'être complètement pété.

Frôler la touche droite ou gauche vous envoie à 90 degrés sur le côté, ce qui rend certains virages et le ramassage des aliments bien plus compliqués que nécessaire, et les bugs de vitesse et les Fatals Errors sont nombreux.

Vous pouvez utiliser la souris pour tourner bien sûr, mais ça casse plein d'aspects du jeu, alors faites votre choix, dans les deux cas c'est terrifiant.

Même si il est assez facile de comprendre pourquoi le jeu est mauvais avec le peu d'informations que je vous ai donné, je pense qu'il est nécessaire de voir des vidéos pour se rendre parfaitement compte de l'étendue de son génie.

De fait, si vous voulez voir un peu de "Real Time super duper gameplay demo", je vous recommande chaleureusement d'aller regarder les critiques de Caddicarus et JonTron sur le sujet en cliquant sur ces titres: "The Poo Race - Caddicarus ft. brutalmoose" "The Zoo Race - JonTron"

Sérieusement. Allez les voir. Ca vaut totalement le coup.

Ceci est la croix la moins motivée que j'ai jamais vu.

"To the moon. To the moon though. Is that where we're going ? To the moon. TO THE MOON THOUGH !"

Je pourrais passer des heures à décrire l'évident.

Vous avez vu l'intro, c'est affreux, vous avez vu du gameplay, c'est affreux, vous avez vu des images, c'est affreux, vous avez écouté la musique, c'est affreux... Il n'y a rien à dire de plus. Sauf que si. Parce que The Zoo Race n'est pas juste un jeu raté. C'est bien plus que ça.

Ramasser des beignets par terre tout en rentrant littéralement dans les murs sur de la pop chrétienne débile n'est presque qu'un détail comparé à mon incompréhension la plus totale face à ce produit.

J'ai le sentiment d'avoir été plutôt cool jusqu'à maintenant. Pourtant, si vous êtes un minimum sensé, vous avez encore la bouche grande ouverte face à tant de bizarrerie après avoir regardé les vidéos que je vous ai filé. A mon tour d'exprimer mes sentiments les plus profonds.

Dans ce genre de situation, la première chose que je me demande c'est: "A quel moment de la production est-ce devenu mauvais". Est-ce que ça a pété à la pré-prod, est-ce que l'argent à manqué, est-ce que les programmeurs étaient incompétents, est-ce que les développeurs sont arrivés à court d'idées et on commencé à faire n'importe quoi...

Ou alors, dans de très rares cas: Est-ce que c'était pas une grosse idée de merde de faire ce jeu à la base ?

Aucune des directions prise ne va, rien de ce qui a été imaginé, croqué, modélisé, programmé, écrit, bref, conçu et implanté dans le putain de jeu ne va. The Zoo Race est un tel ovni, une telle absurdité, une telle anomalie dans l'esprit créatif collectif que... Je crois que cela en devient un chef-d’œuvre absolu.

Pas le même genre de "tellement mauvais que ça en devient bon" comme Night Trap, car les choix faits dans ce dernier étaient presque compréhensibles, du moins cohérents même si douteux.

Ici... C'est un jeu chrétien insultant constamment la Bible, Dieu, et les autres membres de la religion, avec de la pop-rock ridicule, des circuits et des modèles 3D plus moches les uns que les autres, une ambiance sonore dégueulasse, des idées TOUTES. PLUS. TARÉES. QUE LA PRÉCÉDENTE...

MAIS NOM DE ZEUS, IL Y A UN MINI JEU OU ON PEUT FAIRE DANSER NOAH ET LES ANIMAUX. DES AVIONS DE CHASSE VOUS BALANCENT DES FEUX D'ARTIFICE A LA TROGNE. Y A DES DINOSAURES ! Y A LA LUNE ! DES ANIMAUX SUR LA PUTAIN DE LUNE, COMME LE MUPPET SHOW !!!

Pendant un temps, je me suis très sérieusement demandé si c'était une parodie. Bien plus qu'avec Night Trap.

Ça parait logique après tout. De la pop chrétienne de merde pour se moquer de la semi-popularité du genre, un jeu moche et mal branlé pour se moquer de absolument n'importe quel titre ayant l'intention de prêcher la bonne parole, une histoire traitant directement les croyants d'idiots...

Mais non. Les développeurs ont bel et bien l'air d'y croire, à en juger par la possibilité de leur faire un don ou d'acheter des produits dérivés. Ça, et le fait qu'ils ont fait un premier jeu avant ça, mais je ne vais pas en parler pour tenter de garder le maximum de santé mentale possible.

Juste un rappel rapide de ce à quoi on a affaire.

A quel moment est-ce que quelqu'un à juger que cela valait le coup de créer ça...? Comment est-ce possible de mettre tellement d'éléments complètement aléatoires dans un même jeu de course sans réaliser que ça ne colle pas et que ça en devient un foutoir culte de débilité ?

Comment... Comment est-il possible qu'en 2015, EN 2015, l'année de sortie de CA, j'ai joué à ce truc ? Si quelqu'un, n'importe qui sait ne serait-ce qu'une seule information sur le développement de ce jeu, j'aimerais l'entendre. Vraiment.

Dans tous les cas... Ceci Mesdames et Messieurs... Existe.

Ceci est un jeu vidéo complet, payant fut un temps, mis sur le marché, mis à disposition d'un grand public exigeant un minimum, UN MINIMUM de qualité de la part des produits dans lesquels il investit, et même proposé sur le Steam Greenlight, le système communautaire laissant les joueurs décider si un titre mérite d'apparaitre sur la plate-forme de Valve ou non.

Steam. Un magasin en ligne. Steam qui, je viens seulement d'y penser, a proposé Air Control pendant plusieurs mois avant de le retirer. Air Control, une œuvre au même niveau de nullité et de bizarrerie que TZR. Pour du vrai argent. Sérieusement, allez jeter un œil, c'est assez incroyable comme jeu.

Bref... Je pense qu'il est évident que j'ai lâché l'affaire après avoir vu un cochon avec un haut de forme se faire éjecter d'un canon pour la première fois.

Je crois que je suis amoureux de ce jeu. Amoureux de tant d'aléatoire dans absolument TOUS les éléments qui le compose. La musique, les graphismes, le gameplay, le design... Tout est raté, tout est incompréhensible, mais avant tout, tout est surprenant.

C'est à la fois hilarant, navrant, et tout simplement fascinant à voir, et encore plus à jouer !

Comme un nanar, j'ai adoré chacun des instants que j'ai passé à essayer de comprendre le processus de réflexion derrière cette beauté. La seule différence... C'est qu'un nanar ne ressemble pas à un jeu flash des années 90.

Je vous ai prévenu que y avait la lune. Je ne lâcherai pas. Je ne lâcherai jamais. Les drapeaux ptain.




Bilan:

Non. Non, pardon mais non. Je ne peux pas.


Conclusion:

Vous savez, je n'ai jamais de problème avec le fait de mettre une note à un jeu.

Même si c'est un moyen très sale de résumer des dizaines de paragraphes d'analyse, je réussis toujours à imaginer quelque chose et à tirer mon épingle du jeu, juste histoire d'avoir un repère pratique et rapide pour ceux qui sont perdus sans classement évident.

Ce n'est pas toujours parfaitement représentatif de ce que j'ai dit dans la critique, mais fuck it, je considère que vous êtes assez malins pour comprendre.


Mais là je ne peux pas. Qu'est-ce que vous voulez que je fasse ? C'est bien trop étrange pour mériter une note, voire une analyse en profondeur de sa qualité, et lui donner un 0 serait faux, et... En même temps pas vraiment. C'est vraiment une chiotte ce jeu.

Alors voila. J'vous file le lien vers le site officiel: http://www.zoorace.com/

Vous avez les vidéos de JonTron et Caddicarus, vous avez des extraits, vous avez des images, vous avez de la musique, vous avez la fichue intro...

Alors maintenant, allez y jouer. The Zoo Race est gratuit, vraiment pas lourd, et donc rapide à télécharger, installer, et tester.

Faites comme vous le sentez, testez-le 10 minutes, analysez-le 3 heures, je m'en fous.

Du moment que quelqu'un me trouve une explication. Vraiment. J'en ai besoin.




"Find the creature living in you !"


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire